Ptitmath

Ptitmath's Great Adventures... ou les réflexions d'un idéaliste sur les opportunités du quotidien :)

16 décembre 2011

Au coin du feu

A l'approche de Noël et des soirées glaciales de notre cher pays, quoi de plus agréable qu'un petit feu de cheminée? L'image que nous donne cette bûche brulant dans l'âtre est des plus réconfortantes, car nous vient alors en mémoire un imaginaire large issu de notre culture, voire même de notre enfance.

Neverland chemney

Chez Michael... Mon inspiration!

Qui n'a pas en tête ces images tirées de films ou séries américaines, avec la famille regroupée autour d'un feu de cheminée, lisant un livre dans un bon fauteuil en cuir marron, avec au dessus des chandeliers, des cadres photos, et même des chaussettes accrochées dans lesquelles on place des bonbons. En général le sapin n'est pas très loin pour parfaire le tableau. Rappelons nous aussi que le père Noël passe par la cheminée (moi j'en avais pas, alors on m'avait dit qu'il arrivait par la trappe du grenier...) C'est cliché, mais c'est réconfortant, on se raccroche toujours à ce que l'on connait et ce qui nous rappelle notre enfance, cela nous parle et nous rassure.

La cheminée connote la chaleur, donc la vie. Elle connote la sagesse (ce ne sont pas les jeunes qui ont une cheminée chez eux, mais les grand-parents). Et même si on n'y fait plus cuire la soupe à l'intérieur, on s'imagine un bon repas pas très loin. Bref, elle apaise, et par ces temps ci, il y en a bien besoin! 

Alors par pitié, ne nous frustrez pas, avec ce semblant de cheminée, trouvé dans un hôtel cosy de Disneyland Paris, où se trouve quelques bons fauteuils, et... ça.

photo-1

Un faux feu. Pas de chaleur. Et les fils des spots branchés à une prise. Une frustration.

Posté par Ptitmath à 14:11 - Re-Experience it! - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire