Ptitmath

Ptitmath's Great Adventures... ou les réflexions d'un idéaliste sur les opportunités du quotidien :)

20 novembre 2011

Encore une petite place?

Où est la limite? Doit-on limiter les entrées? Doit-on instaurer une limite, au delà des limites de sécurité, à la foule qui bonde Disneyland le week-end et pendant les fêtes? C'est le genre de questions que je me pose actuellement lorsque je vois les files d'attente débordantes qui plombent manifestement l'Expérience de nos visiteurs...

sem56-Z1-nouveau-magasin-apple-shanghai-queue-clients

Comme quoi, il n'y a pas qu'à Disney...

Que faire? Il est clair qu'une limite existe, et actuellement, c'est me semble-t-il la limite imposée légalement compte tenu de l'espace disponible sur les parcs. En gros, si on dépassait cette limite, il faudrait limite ramper sous les jambes des autes visiteurs pour se déplacer, ou enjamber les enfants... bref ce ne serait pas facile. Mais je ne vous souhaite pas de vous rendre à Disneyland ce jour là, car pour l'avoir vécu... c'est abominable.

En gros : les files d'attente explosent, les restaurants sont inaccessibles, et si vous voulez voir la Parade... placez vous deux heures à l'avance... ce qui vous empêche bien évidemment de profiter des attractions. Bref, les visiteurs sont en colère (et on les comprend), pressés, et le moindre incident les fait exploser (et les problèmes techniques ne sont pas rares en général dans ces moments là, comme par hasard).

1963332357_small_1

Bon courage...

Alors oui, dans l'esprit, limiter les entrées au parc, voilà qui serait bien... mais alors que dites vous aux visiteurs venus de l'Europe entière, qui se pointent devant les grilles et on leur dit... non? désolé? C'est plein? revenez demain? Sympa... En gros, le problème n'est pas si simple. Soit on mécontente une partie des visiteurs déjà présents dans le parc en acceptant plus de monde, soit on mécontente ceux que l'on refusera. Pour le moment, c'est la première option qui a la préférence de nos dirigeants. Et à mon avis, de là doit découler une très grosse réflexion sur les actions à mener dans les cas de forte affluence. Car la part de visiteurs mécontents est énorme... mais ces couillons reviennent toujours... Alors à quoi bon?

Mais se reposer sur ses lauriers serait une grossière erreur, car viendra un jour où l'image de marque sera écornée pour de bon, où la concurrence se développera (bon, c'est pas encore gagné de ce côté là), ou la crise de la Grèce nous fera économiser une journée à Disney! Walt Disney disait que si c'était pour l'argent, il ne se serait jamais lancé dans Disneyland. Il y a tout un autre concept derrière. Alors, quelles seraient les solutions pour garantir que Disneyland reste une destination de vacances unique? Il y a quelques idées...

 

A suivre...

Posté par Ptitmath à 21:50 - Re-Experience it! - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Capacité !

    Pour moi la solution est affaire de capacité... Quand on voit que Pirates of thé Caribbean ne tourne même pas à 20 bateaux ces derniers temps, que les opérateurs de Tea Cups discutent entre 2 tours ou qu'il faut trois plombés entre 2 tours de Cars, du Carrousel, de Parachute Drop, de Parachute Drop ou de Slinky Dog... Il y a un vrai problème d'efficacité.
    Par ailleurs, il faut arrêter investir dans des attractions à la capacité ridicule comme Crush's Coaster ou celles de Toy Story Playland.
    Un autre problème est l'inutilisation des salles de spectacle du Parc Disneyland ou le manque de visibilité de CineMagique ou Art of Disney Animation...
    Pourquoi ne pas ajouter une séance supplémentaire de certains spectacles ou de la parade lorsque l'on anticipe ce genre d'influence ?

    Posté par La Rouquine, 21 novembre 2011 à 08:30
  • Tout à fait d'accord avec toi, c'est ce que je développerai dans mon prochain article =)

    Posté par PM, 24 novembre 2011 à 12:13
  • C'est clair qu'ils ont un réel problème d'organisation à Disneyland.

    Quand je vois qu'ils sont 4 à 5 pour faire tourner Slinky dog vs le parc Astérix où 1 seule personne gère l'hydre de lerne et que ça ne va pas plus vite !!

    Soit 1°/ Y'a de sacrés économies à faire dans la masse salariale
    Soit 2°/ Les équipes encadrantes ont des oeillères

    Posté par Theumah, 24 novembre 2011 à 12:24
  • C'est vrai, mais on ne peut pas occulter le fait que Disney ait un accueil que n'a pas Asterix. Là bas, les greeter, ça n'existe pas! Et honnêtement, je voudrais que Disney garde quand même cette tradition d'excellence. Ne sacrifions pas tout sur l'autel de la capacité et des finances!

    Posté par PM, 24 novembre 2011 à 13:47
  • Article intéressant !

    D'accord que les visiteurs soient en colère ... moi j'ai dépassé ce stade. Il faut dire qu'à la fréquence à laquelle je vais à Disneyland, je prends maintenant toujours mon temps, quitte à faire plusieurs fois le tour du parc en mangeant une bonne glace si on table sur plus de 90 minutes partout.

    Mais d'un autre côté je trouve que certains guests augmentent d'eux-même, et ce de par leur comportement, les files d'attentes. Il sont de plus en plus infernaux dans les-dites zones d'attente, ou alors vraiment crétins aux embarquements d'attractions plus complexes (exemple: les lignes de Star Tours, voir le mini-remake d'Intervilles auquel on a parfois droit pour le "simple" tapis de Phantom)

    Maintenant il est vrai que certaines NOUVELLES attractions n'ont pas des capacités fantastiques. Alors oui, il y a un problème de gestion d'un côté. Mais la faute n'est pas que celle de Disney je trouve.

    Posté par Emilien, 24 novembre 2011 à 16:48

Poster un commentaire